Notre transition énergétique

au pied du mont-ham
Plus de 10 choses à faire proche de Ham-Sud
26 mars 2020
Vue imprenable du Mont Ham
Véhicule électrique – 5 raisons de devenir électromobilistes
15 avril 2020

Voilà notre transition énergétique. Un système solaire comprenant 22 panneaux de 320 W ayant une puissance de production de plus de 7,2 kw et un Hyundai Kona 100% électrique avec plus de 400 km d’autonomie. 

Avec une production moyenne de plus de 675 Kwh par mois depuis l’installation en mai 2018, nous sommes complètement autonomes en énergie pour nous déplacer en véhicule électrique. Comme notre production d’électricité nous permettrait de rouler plus de 40 000 km par an en consommant environ 20 kw/100km, nous générons des surplus qui servent à nos autres besoins domestiques en électricité. 

Tous nos exédents produits durant la journée lorsque nos besoins sont moindres, sont exportés vers le réseau d’Hydro-Québec grâce à l’option mesurage net. Nos factures d’électricité sont ajustées en fonction de notre consommation et de notre production.

Voici le détail des coûts reliés à cette transition énergétique.

Dès le début des années 1980, nous nous sommes intéressés a l’énergie solaire. À ce moment il était principalement question de l’énergie solaire passive lors de la construction d’une habitation solaire.

Orientation, isolation, ouvertures (fenêtres et portes) limitées et du bon coté et masse thermiques étaient les principaux principes à tenir compte comme moyens passifs. Ces principes sont toujours pertinents Les systèmes actifs en étaient à leur premiers essais et en plus des principes énumérés précédemment, il fallait prévoir une pente de toit ou une structure adéquate pour recevoir des capteurs solaires thermiques. C’est à cette époque que nous avons construit notre maison solaire et avons été dans les premiers à participer à un programme du gouvernement fédéral visant à démontrer l’utilisation de l’énergie solaire pour pré-chauffer l’eau chaude servant aux besoins domestiques.

Tous ces principes sont toujours d’actualité, mais ne constituent pas une obligation pour utiliser l’énergie solaire pour produire en 2020 de l’électricité à l’aide de panneaux solaires photovoltaïques. 

Comme je le mentionnerai plus loin, il est possible d’utiliser des panneaux solaires sur un support adapté ou sur un mât orientable.

Pour notre notre transition énergétique, nous avons installé en mai 2018 un système solaire de production d’électricité sur le toît du garage soit sur une structure ayant deja la pente et l’orientation idéale pour tirer profit des rayons solaires selon notre localisation. Dans les données qui suivent, il n’y a donc pas de coût associé á la structure de support des panneaux contrairement a l’autre exemple qui suivra. 

Notre installation d’une puissance de 7260 W produit entre 200 et 1000 kWh selon les mois et au moins 7820 kWh annuellement jusqu’à maintenant. L’investissement nécessaire a été de 15 500$ (19 400$ – le crédit d’impôt) soit 1,98$ par kWh produit au coût actuel sur une base annuelle. Sans augmentation du coût du kWh acheté de notre société d’état, ça pourrait prendre jusqu’à 20 ans pour amortir cet investissement mais comme le système peut durer plus de 30 ans, la rentabilité à long terme est évidente sans parler de notre apport en terme de réduction des GES en brûlant moins de pétrole.

La voiture électrique Kona 2019 commandée en juin 2018 et reçue en février 2019 nous a coutée 46 000$ (54 000$ – 8 000$ de subvention provinciale).

À noter que nous n’avons pas eu droit à la subvention fédérale de 5 000$ qui est devenue disponible 3 mois après notre acquisition de la voiture.

Être précurseur et visionnaire a un certain prix.

Au cours de notre première année d’utilisation, nous avons parcouru près de 20 000 kilomètres avec une consommation moyenne d’électricité de 16,1 kw/100 km. Selon notre façon de conduire, la voiture utilise un peu plus de 20 kw/100 km en période hivernale et un peu moins de 15 kw/100 km en période estivale. Nous avons donc besoin de 3 222 kWh pour parcourir 20 000 kilomètres avec notre voiture.  Notre production moyenne actuelle sur une base annuelle étant de 7820 kWh nous pourrions rouler plus de 48 500 kilomètres avec notre production d’électricité solaire.

L’autre exemple d’auto-production d’électricité et de transition énergétique est l’installation de Renaud Bergeron, le concepteur du projet Au Pied Du Mont Ham. 

La maison de Renaud ne se prêtant pas à l’installation d’un système solaires sur le toit, il a installé un ensemble de 15 panneaux solaires sur un mât avec un système sophistiqué qui oriente constamment le tout de façon optimale à toute heure du jour et à tout moment de l’année. 

Son installation d’une puissance de 4 800 W produit entre 200 et 950 kWh selon les mois et au moins 6 600 kWh annuellement jusqu’à maintenant. L’investissement nécessaire a été de 17 900$ (22 400$ – crédit d’impôt) soit 2,71$ par kWh produit au coût actuel sur une base annuelle. Sans augmentation du coût du kWh acheté de notre Société d’état, ça pourrait prendre jusqu’à 27 ans dans son cas pour amortir cet investissement. Étant donné que le système est conçu pour durer plus de 30 ans, (les matériaux sont le verre, l’aluminium et l’acier inoxidable) la rentabilité à long terme est tout de même assurée. Il est évident que le coût du kWh d’électricité augmentera au cours des 10 à 15 prochaines années ce qui contribuera à amortir beaucoup plus rapidement cet investissement.

Pour ajouter à leur transition énergétique Renaud et sa conjointe Lise possèdent deux voitures électriques  (Bolt et Volt de GM) et parcourent environ 40 000 kilomètres annuellement au total. Leurs voitures consomment environ 16,5 kW/100 km en moyenne. Ils ont donc besoin de 6600 kWh pour leurs voitures. On constate que leur production et leur utilisation pour leurs déplacements sont en équilibre jusqu’à 40 000 kilomètres annuellement.

Pierre Levesque et Marie-France Bergeron

Qui sommes-nous?

Top