Qui sommes-nous?

De la prise de conscience à l’action

Il y a quelques années, le fondateur et la fondatrice du projet ont pris conscience du défi des changements climatiques. Eux-mêmes vivant dans un milieu rural, il leur a été possible de remettre en question l’ensemble de leurs habitudes au quotidien. Cela a permis de perfectionner une façon d’intégrer toutes les facettes qui englobent l’habitation dans un milieu rural pour faire de leur résidence un système élaboré. Dans une optique de minimisation de l’impact d’un mode de vie rural, leurs besoins ont été volontairement revus, critiqués, remis en question et plusieurs solutions ont été testées personnellement. Il en résulte, aujourd’hui, la capacité de ceux-ci d’accompagner les citoyennes et citoyens et les décideurs et décideuses qui veulent faire leur part dans la lutte mondiale aux changements climatiques.

Un projet résidentiel à Ham-Sud?

En 1976, un des fondateurs a acquis le terrain du Projet éco-résidentiel actuel. Ce n’est qu’à partir de 2012 que ce dernier a décidé de créer un projet résidentiel écologique sur ces terres. Mais avant qu’il soit possible de faire quoi que ce soit de concret sur les terrains, il a fallu que les fondateurs et l’équipe qui les entourent passent à travers plusieurs étapes à la fois enrichissantes et éprouvantes.

Étalé sur 6 années et demi de travail, l’équipe APDMH a dû se battre pour obtenir toutes les autorisations nécessaires à un développement résidentiel écologique:

1- Obtenir le zonage nécessaire pour permettre;

  • La construction de petites maisons (diminuer la superficie minimale permise des bâtiments principaux);
  • Les technologies d’apport énergétique vertes (panneaux solaires, éoliennes domestiques, etc.);
  • Les activités professionnelles à domicile;
  • D’intégrer plusieurs bâtiments (bâtiments connexe) sur le même lot pour favoriser l’établissement en communauté;
  • Permettre les résidences intergénérationnelles.

2- Protection des milieux humides;

 

En juillet 2017, toutes les autorisations étaient acquises pour débuter la construction du projet. Tout ça a mené à une nouvelle ère dans la municipalité de Ham-Sud: celle du changement de paradigme et de l’innovation! D’ailleurs, la Municipalité de Ham-Sud a décidé de s’impliquer pour favoriser la construction et la rénovation d’habitations pour les rendre plus durables (Programme Ham-Sud Habitation Durable). Selon nous, cette adhésion a marqué un tournant dans l’orientation de la Municipalité et de la région.

 

À la recherche d’un partenariat

Dès le début de l’année 2018, beaucoup d’efforts ont été fait pour attirer le regard des grands joueurs dans le domaine de la recherche en apport énergétique durable. De plus, notre équipe désire intégrer au projet une dimension alimentaire en recherchant des partenariats en agriculture biologique. À cette date, notre équipe a accroché l’intérêt de plusieurs acteurs du milieu universitaire (ingénierie), du secteur privé (en production d’énergie renouvelable) et de l’innovation agricole.

 

Le milieu de vie des fondateurs

  • Terre de 106 acres à Cleveland, près Richmond
    • 80 acres exploités en érablière par un voisin;
    • 20 acres exploités par un autre voisin pour du foin;
    • 4 acres de vergers et étangs utilisés pour la chasse et la pêche;
    • 2 acres utilisés pour la résidence (2700 p. c.) et les bâtiments connexes.

 

Les mesures engagées par les fondateurs du projet sur leur milieu de vie

  • 50% de la consommation d’énergie pour le chauffage provient de la coupe de bois occasionnée par l’exploitation de l’érablière.
  • Remplacement de deux véhicules à forte consommation d’essence par deux véhicules électriques;
    • Diminution drastique de la consommation d’essence.
  • Installation sur un mât de 21’ de 15 panneaux solaires de 320V avec un système de suivi du soleil par algorithmes;
    • Production d’électricité permettant de combler l’électricité nécessaire à la recharge des véhicules électriques;
  • Appropriation des technologies pour rendre l’habitation plus intelligente;
    • Transformation de la maison en “maison-bureau”;
      • Réduction des coûts en transport;
      • Réduction du stress;
      • Réduction des coûts pour la location d’espace de travail;

 

À travers ces changements, les fondateurs se sont penchés sur des moyens pour réduire davantage leur empreinte écologique. Cependant, les solutions proposées par les expert(e)s sont souvent plus adaptées aux milieux urbains ou suburbain. Les besoins en transport, notamment, sont différents et nécessitent des compromis que les citadins peuvent outrepasser aisément grâce à la densité du bâti et de la population.

 

Toutes ces réflexions ont été synthétisé dans une publication dont l’équipe qui travaille pour la concrétisation du projet éco-résidentiel APDMH est très fière: le Livre blanc pour réussir la transition énergétique dans un milieu résidentiel rural québécois.

Livre blanc APDMH

Livre blanc pour réussir la transition énergétique dans un milieu résidentiel rural québécois

Ce document propose des pistes de solution pour minimiser l’empreinte écologique des personnes ayant des besoins spécifiques en milieu rural. Les engagements des créateurs et créatrices du projet pour soutenir la transition énergétique mondiale sont les suivants: créer une plateforme d’échanges diversifiés, encourager une mobilité durable, minimiser les impacts négatifs sur l’environnement du projet, offrir un milieu de vie favorisant l’épanouissement personnel, appuyer l’innovation et électrifier le transport.

L’équipe est composée de 5 membres permanents provenant de milieux diversifiés et possédant de vastes expériences et connaissances dans divers domaines. Il s’agit également d’une équipe multidisciplinaire et intergénérationnelle (l’âge varie de 27 à 74 ans). Nous croyons que cette diversité donne une profondeur inégalable au projet et rend celui-ci unique dans l’ensemble du Québec rural.

Renaud Bergeron

Co-fondateur et promoteur principal

514 916-4477


Natif d’Asbestos, Renaud (74 ans) est propriétaire depuis 1976 de la terre de 355 acres réservée au développement de ce projet éco-résidentiel et à la conservation des milieux humides protégés. Il habite lui-même en milieu rural, dans la région, depuis 1976. Il possède de solides expériences d’affaires en tant que Directeur de succursales de la BDC, consultant autonome pour l’ACDI, la Banque Mondiale et de firmes de consultants en génie, fondateur d’un Programme investisseur immigrant au sein d’une firme montréalaise de courtage en valeur mobilière et directeur du développement des Affaires pour Leduc Services financiers International. Il est à la retraite depuis près de 3 ans. Un entrepreneur dans l’âme, il est une personne engagée et impliquée dans la communauté par l’entremise de diverses réalisations.

Il est le grand chef d’orchestre du projet. Son but: réinventer écologiquement la façon d’habiter dans un milieu rural.

Lise Bernard

Co-fondatrice

819 826-5086


Lise (73 ans) possède une vaste expérience dans le réseau de la santé québécois, comme infirmière et gestionnaire, particulièrement dans le réseau des services communautaires (CLSC). Elle a œuvré dans le secteur de la petite enfance: à l’intérieur des cours prénataux et postnataux, elle a co-fondé L’Entr’aide maternel, organisme, formant des mères bénévoles ayant une expérience d’allaitement, offrant un support sous forme de parrainage à de nouvelles mamans, dans le cadre de l’allaitement maternel. Aussi, en tant que bénévole «sage-femme», elle a accompagné quelques couples qui désiraient que leur enfant naissent à domicile. Son expérience de gestionnaire lui a permis de gérer de nombreuses équipes multidisciplinaires autant pour la petite enfance que pour le maintien à domicile des personnes âgées et handicapées. De plus elle s’intéresse au phénomène des petites maisons écologiques depuis plus de 6 ans. Lise s’assure de la bonne gestion de l’équipe et développe l’expertise de l’aménagement des habitations à faible superficie.

Pierre Levesque

Conseiller en gestion de projet

819 640-7613


Pierre est un biologiste retraité ayant acquis une vaste expérience en faune aquatique et en protection des milieux humides au cours de ses 35 années au Service de l’aménagement de la Faune, lequel s’est retrouvé dans différents ministères du Gouvernement du Québec au fil des années. Originaire d’Asbestos, il a débuté sa carrière en intervenant sur les grands plans d’eau et sur le Fleuve Saint-Laurent (de l’Ontario jusqu’à Trois-Rivières). Il est un cas type d’un jeune diplômé qui, tout comme sa conjointe, sont revenus dans leur région natale pour y poursuivre leur carrière et y établir leur famille. Il est passionné de la nature et il s’implique dans les causes visant la protection d’habitats fauniques particuliers notamment en s’engageant, avec l’aide d’organisme de conservation, dans la protection des milieux humides essentiels à la sauvagine. Pierre coordonne différents dossiers qui touchent à l’environnement et est d’une aide précieuse à l’aménagement des terrains.

Vincent Séguin

Conseiller en environnement et aménagement du territoire

514 575-0445


Vincent (27 ans) est titulaire d’un Baccalauréat en urbanisme et d’une Maîtrise en gestion de l’environnement. Ayant un esprit créatif, il est dévoué et passionné lorsqu’il est question de développement de projets à caractère écologique. Il a publié, récemment, un essai de Maîtrise portant sur le phénomène de mini-maisons au Canada. Les connaissances acquises lors de ses études s’avèrent comme étant d’une grande aide pour l’application des pratiques durables dans tout projet d’habitations écologiques. Vincent s’assure que le projet respecte les normes en ce qui a trait au respect de l’environnement. Il est également chargé de la communication, du marketing et du volet « projet de recherche » .

France Darveau

Directrice générale du projet

514 258-9735


France est native d’un magnifique coin de pays: Ham-Sud. Elle a vécu 33 ans sur la Rive-Sud de Montréal en travaillant à la comptabilité d’une entreprise familiale et en étant mère à plein temps (considéré par elle-même comme son plus beau métier). Son cheminement et ses expériences acquises à travers toutes ces années lui ont permis de comprendre que la nature, le calme et la sérénité sont bénéfiques pour le corps et l’esprit.

Ayant suivi diverses formations en alimentation santé et tout ce qui se rapporte à une vie saine, le Projet éco-résidentiel Au pied du Mont-Ham répond à ses attentes, notamment en matière d’écologie. Elle est très heureuse de faire partie de l’équipe et elle a très hâte de rencontrer ceux et celles qui sont rejoints par le calme, la nature et la tranquillité.

Top